Version sans Flash

Pierre: Accident du travail

Pierre travaille dans une entreprise qui exporte du vin. Il conduit un chariot élévateur et transporte des palettes de cartons de bouteilles de l’entrepôt aux camions sur le quai de chargement. Ce matin-là, Pierre était en retard et a voulu transporter beaucoup plus de charge que d’habitude. Il n’avait pas mis sa ceinture de sécurité. En montant rapidement la pente qui mène au quai, la charge s’est déversée sur le côté et l’a éjecté de son chariot. Il s’est retrouvé à terre et a vu une palette avec des centaines de bouteilles se déverser sur lui. Il a cru à ce bref instant qu’il allait mourir. Il s’en est sorti avec quelques contusions, la palette s’écrasant à quelques centimètres de lui. Il a eu des éclats de verre sur différentes parties du corps.

Réactions et symptômes :

Pierre se souvient qu’il a été tétanisé de peur. Il a vraiment cru que c’était la fin, que cette palette allait l’écraser.

Depuis, Pierre est en arrêt de travail. Il est très angoissé à l'idée de retourner sur son lieu de travail. De même, il ne désire plus conduire de chariot élévateur, ce qui le pénalise beaucoup.

Il pense souvent au fait qu'il aurait pu mourir ce jour-là. Il peut lui arriver à n'importe quel moment de la journée de revoir en pensée cet événement. Il se demande toujours pourquoi il a été aussi imprudent.

Pierre a des problèmes pour s’endormir le soir. Il pense à l’accident quand il se retrouve dans le noir et imagine différents scénarios : que se serait-il passé s'il avait mis sa ceinture, s'il avait été éjecté sous la palette, etc. Ses douleurs ainsi que les cicatrices qu’il a sur le corps dus aux tessons de bouteilles lui rappellent sans arrêt l’accident, et lui font penser qu’il a frôlé la mort.

Pierre a l’impression qu’il ne pourra jamais reprendre le travail et qu’il ne pourra pas faire autre chose ou même vivre sans penser à l’accident.

L’avis du psychologue :

Certains accidents du travail, comme celui qu'a vécu Pierre, peuvent être traumatique. Les troubles de stress post-traumatiques sont généralement reconnus par le droit du travail et la médecine du travail.

Événement traumatique et réponse péritraumatique

Pierre a vécu un événement traumatique. Il a cru un bref instant qu’il allait mourir écraser par une palette de milliers de bouteilles. Pierre a été tétaniser de peur sur le moment et s’est senti paralysé.

Trouble de stress post-traumatique

Pierre présente depuis l’accident différents symptômes du trouble de stress post-traumatique :

  • Pensées intrusives : Ses douleurs et ses cicatrices lui font revivre l’événement en pensée.
  • Evitement : Pierre ne peut plus conduire de chariot élévateur, ni retourner sur son lieu de travail. Le fait simplement d’y penser le plonge dans une profonde angoisse.
  • Symptômes neuro-végétatifs : Pierre a des troubles de l’endormissement. Il repense le soir à ce qu’il s’est passé, élabore différents scénarios et se demande pourquoi il a été aussi imprudent.
  • Emoussement : Pierre pense qu'il n’arrivera pas à dépasser ses angoisses pour retrouver son poste ou même faire un autre travail.

Trouble associé

  • Trouble phobique : Pierre ne veut plus reconduire de chariot-élévateur depuis l’accident.

Mis à jour: 1/1/2010 | © info-trauma 2009